évènement: CRÉATION 2020 (Working title) au Théâtre les Tanneurs


©Thomas Hauert

Thomas Hauert et sa compagnie ZOO créent une pièce pour six danseurs. Difficile de décrire fidèlement, un an avant la création, ce qui jaillira sur le plateau, tant l’expérience par la recherche en studio, le corps et l’improvisation sont indispensables pour le développement des spectacles de ZOO. Le point de départ de la création s’appuie sur deux axes de travail : les archives vidéos de la compagnie et une source sonore inspirée d’une œuvre de John Cage.

De nombreuses heures de travail en studio ont été enregistrées sur cassettes (mini DV et autres formats archaïques). La première volonté du chorégraphe est de se plonger dans cette matière afin d’y puiser les multiples pistes artistiques qui s’y trouvent et qui n’ont jamais été utilisées ou approfondies par ZOO. Non dans une optique nostalgique ou historique, mais pour se réapproprier ces expérimentations et ces intuitions, afin de les analyser, les confronter, les expérimenter et les développer avec l’expérience et le recul de la compagnie, de les traiter comme de la matière première venant d’une autre époque.

Ce principe réapparait dans la bande sonore qui sera basée, en partie, sur Thirteen Harmonies (1985), œuvre de John Cage pour violon et clavier. Les Thirteen Harmonies sont une retranscription pour deux instruments d’une plus grand œuvre intitulée Apartment House 1776, écrite en 1976, lors des célébrations du bicentenaire de l’indépendance des États-Unis. Pour Apartment House 1776, Cage a pris 44 pièces chorales d’un groupe de compositeurs coloniaux et a soumis leur harmonie diatonique à un processus de filtrage décidé par des opérations aléatoires. Comme l’explique Cage : « Les cadences et d’autres éléments ont disparu, mais la saveur est restée. Vous pouvez la reconnaître comme une musique du 18ème siècle ; mais elle est tout à coup brillante d’une nouvelle manière. Parce que chaque son vibre de lui-même. » Loin de l’optimisme naïf et de la foi inébranlable (en dieu, en soi et en la conquête des terres américaines) que respirent les hymnes originaux, les sonorités de Thirteen Harmonies deviennent à la fois reconnaissables et étranges, hantées de silences mystérieux, et évoquent l’hésitation, le doute, la vulnérabilité, le regret.

10 > 13.03.20

Rue des Tanneurs, 75-77

1000 - Bruxelles

Belgique