Partenaire: Musée Félicien Rops

Informations générales

 


  

Situé au cœur du vieux Namur, le musée présente la vie et l’œuvre de Félicien Rops de ses débuts comme caricaturiste à ses travaux les plus sulfureux. Né en 1833 et mort en 1898, Félicien Rops a parcouru le 19ème siècle, ce siècle bouleversé par le progrès industriel, l’évolution des mœurs et la Modernité qui allait donner naissance au Symbolisme en art. A l’âge de 18 ans, le jeune artiste assoiffé de liberté quitte Namur pour Bruxelles. Il y fonde un journal, Uylenspiegel, journal des ébats artistiques et littéraires, dans lequel il réalise des caricatures ironiques et grinçantes dont les classes sociales, les artistes de son temps mais aussi les événements politiques sont les principales cibles. En 1864, Félicien Rops rencontre Charles Baudelaire pour lequel il réalise en 1866 le frontispice des Epaves, les poèmes condamnés des Fleurs du Mal et s’inspire de l’univers du poète. En 1874, il s’installe à Paris. Il y sera un illustrateur recherché par les grands écrivains de sa génération : Barbey d’Aurevilly, Mallarmé, Péladan, Verlaine, etc. « Je reviens de Paris, avec mes poches pleines de Parisiennes, des folles, des sombres, des étranges, des squelettables », écrit l’artiste en parlant de son thème de prédilection : la femme ! Que ce soient les querelles de courtisanes dans les bistros parisiens (L’Attrapade) ou la femme dominatrice menant la gente masculine (Les Dames au pantin) ou encore celle qui se laisse guider par ses instincts symbolisés par un cochon (la célèbre Pornocratès), Félicien Rops tire son inspiration des idéologies de cette fin-de-siècle où l’esprit de la Décadence est présent en art et en littérature : prostitution, érotisme, satanisme. Sa dernière série de gravures éloquemment intitulée Les Sataniques célèbre l’alliance de la femme et de Satan sur le monde. Grand voyageur (Hongrie, Suède, Scandinavie, Etats-Unis, Espagne…), graveur et dessinateur invétéré, peintre à ses heures, sportif confirmé, Félicien Rops multiplie les talents et les approches sur son temps. Sa correspondance abondante (plus de 3000 lettres répertoriées) est une source infinie de renseignements sur ses questionnements, ses doutes, ses élans vitaux mais aussi sur la vie artistique au 19ème siècle.


Rubriques de la Carte PROF:
Expositions, musées, patrimoine,...


Informations pédagogiques

Le musée Félicien Rops, c’est aussi :
-des expositions temporaires avec des thématiques aussi variées que le 19ème siècle, l’art graphique ancien ou contemporain, certains aspects de l’œuvre de Rops, etc.
-des « confrontations » avec des artistes contemporains en communion d’esprit ou de technique avec Félicien Rops.
-des installations contemporaines proches des expositions temporaires.

Et c’est encore :
- des visites guidées classiques ou thématiques, adaptées en fonction de l’âge des participants et de l’angle d’approche souhaité.
- des dossiers pédagogiques régulièrement mis en ligne sur www.museerops.be.
- un parcours de visite sous l’angle des droits de l’homme : « Félicien Rops et les droits humains », en collaboration avec Amnesty International.
- des visites adaptées pour personnes malvoyantes : « Le musée Rops se donne à voir… sans les yeux ».
- des visites pour personnes sourdes et malentendantes : « Signez Félicien Rops ». En collaboration avec le SISW (Service d’Interprétation des Sourds de Wallonie).
- des visites et ateliers pratiques avec un public socialement fragilisé : « Osez le musée Rops ».
- des journées pour adultes pour découvrir, en compagnie d’un graveur ou d’un artiste, une technique de gravure, une pensée artistique : « Une journée en compagnie de… ».
- de nombreux concerts, conférences, performances en lien avec les expositions temporaires ou la collection permanente.
- des stages pour enfants durant les vacances scolaires.
- une bibliothèque-centre de documentation ouvert les lundi, mardi et vendredi ou sur rendez-vous.
- une salle audio-visuelle où sont projetés des documentaires sur Félicien Rops et autres films sur l’art.
- une boutique.


Avantages

Entrée gratuite avec Carte PROF
Accès gratuit pour les enseignants sur présentation de la Carte PROF en cours de validité.
Valable pour la collection permanente et les expositions temporaires organisées au sein du musée.

Uniquement valable pour le titulaire de la carte. Avantage non cessible, non cumulable, non échangeable, non remboursable, sans effet rétroactif et uniquement accordé aux caisses du musée à l'exclusion des autres canaux de vente.
En cas d'affluence, priorité pourra être donnée aux visiteurs payants.


Evènements

"Henri De Braekeleer - Fenêtre ouverte vers la modernité"
5000 - Namur

du 19-10-2019 au 02-02-2020
Henri De Braekeleer fait partie d’une famille d’artistes anversois dont le père, Ferdinand, et l’oncle, Henri Leys, sont des personnalités influentes de leur époque.

Son œuvre s’inspire principalement de la peinture de genre néerlandaise du 17e siècle et semble indissociable de la redécouverte du travail de Pieter de Hooch et de Jan Vermeer. Couturières ou artistes au travail, penseurs ou intellectuels en pleine méditation, les peintures les plus connues d’Henri De Braekeleer détaillent ces instants du quotidien. Le personnage, absorbé dans une activité banale, se trouve au milieu d’une pièce ou d’un atelier dont le décor est minutieusement représenté.

Tapez "Henri De Braekeleer" dans le moteur de recherche pour obtenir de plus amples informations.

Avantages Carte PROF:

Entrée gratuite avec Carte PROF > voir rubrique ''Avantages'' (valide du 19-10-2019 au 02-02-2019)