logo du site | logo du site
 

Actualité: The birth of violence

Actualité parue le 2019-12-13

On parlera de la violence extrême au Théâtre des Tanneurs à Bruxelles, ces 18 et 19 décembre, mais d’un point de vue philosophique. Billets à prix réduit avec Carte PROF.

The birth of violence s’intéresse à l’extrémisme violent. La performance ne cherche pas à évoquer l’histoire du radicalisme ni la fascination qu’il peut parfois engendrer. Elle veut examiner cette attitude d’un point de vue philosophique.

Le spectacle explore les ressorts qui font jaillir la violence en chacun et dresse un inventaire des moyens de propagation de celle-ci dans l’imaginaire collectif à travers les média et l’art. Les spectateurs sont invités à abandonner une moralité théorique et généralisée, structurée en un système figé d’oppositions binaires (bien/mal, juste/injuste) et à chercher par eux-mêmes une manière personnelle de considérer les personnes accusées de terrorisme, pour une compréhension plus intuitive.

Ioana Paun, metteure en scène, performeuse et activiste féministe roumaine, explore sans relâche les comportements humains. Son travail se situe entre le théâtre et les sciences sociales, l’art et le journalisme, la réalité et la fiction. Avec The birth of violence, elle désire dépasser les débats habituels. Elle rassemble sur scène trois citoyens ordinaires qui n’ont aucun lien entre eux. Après s’être présentés, les trois individus se voient confronter à un dilemme et doivent en débattre. La performance se divise en deux parties. Elle laisse place aux opinions et positions des trois citoyens qui deviennent les personnages principaux d’un documentaire créé en direct, leurs réactions, émotions et gestes étant filmés et projetés sur un écran. Ensuite, une performeuse raconte des histoires vraies de jeunes radicalisés. Tout au long de la représentation, le public assiste à la réalisation d’une œuvre d'art. Son nom : The birth of violence...