News: Un Grand amour


© Virginie Lançon

15-04-2019

"À moi mon mari me disait la vérité et moi je le croyais." . Voila ce que déclara Theresa Stangl lorsqu'elle apprit le passé  criminel de son époux. Jusqu'où l'amour peut-il rendre aveugle? "Un Grand amour", au Rideau@Théâtre des Martyrs à Bruxelles du 23 avril au 12 mai, billets à prix réduit avec Carte PROF.

Dans la pâleur de sa vieillesse, Theresa Stangl exilée à Sao Paulo, règle ses comptes avec la vie, une vie bousculée par la guerre et les meurtres. Doit-elle se sentir complice des meurtres de masse perpétrés par son mari à Treblinka et à Sobibor ? Que n’a-t-elle pas voulu voir ? Qu’a-telle ignoré tout en le sachant ? Jusqu’où l’amour de cet homme l’a-t-elle menée ?

Après la mort de Franz Stangl, ex-commandant du camp d’extermination de Treblinka, arrêté au Brésil en 1967, incarcéré à la prison de Düsseldorf et condamné à la réclusion à perpétuité, Theresa Stangl, sa veuve, est restée dans leur maison de Sao Paulo où ils avaient vécu incognito durant seize ans avec leurs enfants. C’est là, juste après la mort de son mari, en 1971, qu’elle a reçu la visite de Gitta Sereny, journaliste. Gitta Sereny avait auparavant visité Franz Stangl, dans sa prison de Düsseldorf. Elle avait eu avec lui de longs entretiens ; elle est la dernière personne à l’avoir rencontré vivant, la seule à avoir parlé avec lui comme personne encore ne l’avait fait. Après cela, elle est donc allée au Brésil, rencontrer aussi Theresa Stangl, lui demander de parler de son mari, de leur vie, de ce qu’elle savait, elle, de Treblinka, et lui poser sa terrible question.

RENCONTRES BORD DE SCÈNE: le mardi 30 avril, après le spectacle, rencontre avec l’équipe du spectacle et un invité témoin.

A L'ATTENTION DES PUBLICS SCOLAIRES Une animation consistant en une présentation de la pièce et de son contexte historique (la mise en place des centres d’extermination, leur organisation et l’implication de Franz Stangl) est possible.  Elle est prise en charge par les animateurs de l’asbl Mémoire d’Auschwitz. Son objectif est d’enrichir la connaissance des élèves sur le sujet, de susciter leur curiosité pour la pièce et développer leur esprit critique par rapport au contenu du spectacle.
Sur réservation: Mme Laure Nyssen / educatif@rideaudebruxelles.be / 02 737 16 02

 

 

 

Abonnez-vous gratuitement au flux RSS des news de Carte Prof